Sondage : Quelle est votre vision du futur ?

Publié le par Marylou, Fanny, Raphaël et Jérémy

Rapport du sondage sur une population de 25 personnes

 

  1. Quelle vision avez vous du futur ?

    Citez 1 à 5 adjectifs

  2. Selon vous qu'est ce qui en est à l'origine ?

    Réponse libre

  3. Avez vous confiance en la génération de demain ?

    Beaucoup, Assez, Moyennement, Assez peu, Pas du tout

  4. Pensez vous que le futur sera meilleur ?

    Beaucoup, Assez, Moyennement, Assez peu, Pas du tout

  5. Comment pensez vous que le monde évoluera ?

    En bien, Plutôt bien, Sans évolution, Plutôt mal, En mal

  6. Comment pensez vous que les relations humaines évolueront ?

    En bien, Plutôt bien, Sans évolution, Plutôt mal, En mal

 

Afin de nous faire une idée de la façon de penser de la société à propos de l'avenir, nous avons décidé de poser ces six questions à un public et nous avons obtenu 25 réponses. Tout d'abord voici le tableau des catégories d'âges ayant répondu à notre sondage. Comme nous avons fait passer ce sondage par internet, il y a une grande majorité de 16-18 ans, aussi, il n'est peut-être pas très représentatif.

 

Sondage : Quelle est votre vision du futur ?
Sondage : Quelle est votre vision du futur ?

- A la première question il y eu 3 abstentionnistes. Les réponses furent variées mais revenait une idée de futur noir entre les « guerres », « l'individualisme », « la pollution », « les inégalités sociales » ; le positif résidait dans les notions de « numérique » abordées surtout par les jeunes, alors que les personnes d'un âge plus avancé décriaient la politique. Les réponses parlant d'un futur mélioratif sont au nombre de 5 sur 21, seul 24% des personnes sont optimistes, c'est peu.

- Ensuite à la seconde question, les réponses négatives de la question précédente étaient souvent expliquées par le travail des politiques. Sont aussi mis en cause les réseaux sociaux, la technologie et la régression de l'humain dans la société. Les réponses positives en moindre nombre sont liées aux améliorations technologiques et sont décrites comme atteignables avec du travail au sein de la société.

- Pour la question trois nous avons obtenu les valeurs suivantes :

Sondage : Quelle est votre vision du futur ?
Sondage : Quelle est votre vision du futur ?

Nous pouvons constater qu'il n'y a pas d'énormes écarts entre les réponses positives et négatives, en notant que ceux qui ont le moins confiance en la génération de demain sont une majorité de jeunes eux mêmes, peu être par angoisse de se débrouiller seuls ou par réelle incapacité de notre génération à assumer une société. La majorité des voix ont moyennement confiance, cette réponse est modérée.

- Pour la question quatre nous avons obtenu les valeurs suivantes :

Sondage : Quelle est votre vision du futur ?
Sondage : Quelle est votre vision du futur ?

La modération est toujours de mise, avec 44% de personnes pensant le futur moyennement meilleur. Mais seul 4% sont positifs face à 26% de négatifs ce qui confirme toujours l'image noire qu'a la population sur le futur.

- Pour la question cinq nous avons obtenu les valeurs suivantes :

 

Sondage : Quelle est votre vision du futur ?
Sondage : Quelle est votre vision du futur ?

Toujours les mêmes observations, le moyen et le négatif prônent sur le positif et la vision sombre du futur continue logiquement.

- Pour la question six nous avons obtenu les valeurs suivantes :

Sondage : Quelle est votre vision du futur ?
Sondage : Quelle est votre vision du futur ?

Ici les résultats sont encore plus négatifs, les réseaux sociaux inquiètent sûrement la société pour ses futures communications, car internet coupe les liaisons directes entre les Hommes et donc dégrade les relations sociales. Entre les 40% des « plutôt mal » et les 36% des « mal » cela fait 76% de pensées négatives sur nos futures relations humaines ; c'est énorme et inquiétant.

En conclusion de ce sondage nous pouvons déduire que la population a une vision noire de l'avenir, de par les politiques ou les guerres. Le peu de positif subsistant concerne la progression du numérique mais qui se répercute après sur une régression des relations humaines.

Il nous faut donc essayer, avec du travail, de réaliser un monde plus juste, plus écologique et plus humain pour que ces suppositions ne soient pas vérifiées. Et de faire du monde pollué et inégal dont notre génération va hériter un monde meilleur et non un monde encore plus décadent.

Publié dans société